Du cerveau sain au cerveau épileptique

Du cerveau sain au cerveau épileptique

1134

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Neurologies. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

L’Inserm a annoncé avant l’été que l’équipe marseillaise de Christophe Bernard (unité Inserm U 751 “Epilepsie et cognition”, Hôpital de la Timone), en collaboration avec une équipe américaine de l’Université de Californie, a découvert le gène clé qui conduit à la transformation d’un cerveau sain en cerveau épileptique : le gène NRSF (Neuron Restrictive Silencing Factor). Lorsque ce gène est activé, il dérègle l’expression de 1 800 autres gènes, entraînant une réorganisation pathologique des circuits neuronaux. Chacun de ces gènes constitue en soi une cible potentielle, mais, en empêchant l’expression de ce “gène interrupteur” on agirait en amont et on serait alors plus efficace. C’est ce que l’équipe de chercheurs a montré sur des modèles animaux d’épilepsie temporale : en utilisant des leurres chimiques qui captent la protéine NRFS, on empêche son action sur les 1 800 gènes, permettant de restaurer la production et la fonction des protéines qu’ils codent. Un effet thérapeutique a été observé chez les rats traités : ralentissement de la progression de l’épilepsie, diminution du nombre de crises, restauration de l’activité cérébrale thêta.
Pour en savoir plus : McClelland S et al. NRFF-mediated HCN channelopathy in experimental temporal lobe epilepsy. Annals of Neurology juin 2011.

NO COMMENTS

Leave a Reply