Etat des lieux des AVC en France

Etat des lieux des AVC en France

1894

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Neurologies. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Le rapport de la DREES 2011 “L’état de santé de la population française” publie un chapitre sur les AVC, 1re cause de handicap moteur de l’adulte, 2e cause de démence, 3e cause de mortalité (env. 32 300 décès en 2008, 22,1 % des décès par maladie de l’appareil circulatoire), et l’une des causes d’hospitalisation en urgence mobilisant le plus de ressources. Selon le Registre français des AVC, les taux standardisés d’incidence n’ont pas diminué entre 1985 et 2009, en partie en raison de la plus grande sensibilité des moyens diagnostiques et, pour les dernières années, de l’élargissement de la définition des AVC. On observe une diminution des taux standardisés d’hospitalisation pour AVC entre 2000 et 2007 (-5,8 %). Pour les causes médicales de décès, on observe une diminution continue (et ancienne) des taux standardises de décès pour maladies cérébrovasculaires (-50 % entre 1990 et 2008 et -28 % entre 2000 et 2008), et des disparités géographiques importantes : taux de décès élevés en Réunion, Guyane, Nord-Pas-de Calais, Bretagne, Picardie et Haute-Normandie. Le BEH du 6 mars montre une augmentation alarmante chez les plus jeunes : pour les hommes, +15,7% chez les 25-34 ans, +18,5% 35-44 ans, +13,1% 45-54 ans, +5,8% 55-64 ans ; pour les femmes : +20,8% chez les 15-24 ans,+23,4% 25-34 ans, +27,9% 35-44 ans, +17,7% 45-54 ans. Plus de 125 000 personnes ont été hospitalisées : 97 151 pour AVC et 28 527 pour AIT.

NO COMMENTS

Leave a Reply