États de conscience altérée : quel rôle pour les neuropsychologues ?

États de conscience altérée : quel rôle pour les neuropsychologues ?

1527
[numéro] Neurologies N° 202 – Novembre 2017 [par] Julie Stephan (1Neuropsychologue, CRF Pasori, Cosne-sur-Loire), François Radiguer (Neuropsychologue, APHP, département anesthésie-réanimation, CHU Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre), Charlotte Martial (3Neuropsychologue, Coma Science Group & GIGAConsciousness, Université de Liège, Belgique), Catherine Franconie (Neuropsychologue, CHU Nîmes, service des réanimations), Pr Steven Laureys (Neurologue, Coma Science Group & GIGAConsciousness, université de Liège, Belgique), Grégoire Wauquiez (Neuropsychologue, CHU Dijon, pôle rééducation)

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Neurologies. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Vous bénéficiez de la lecture en ligne de l'article.

Nous présentons l’apport du travail spécifique du psychologue spécialisé en neuropsychologie auprès des patients en état de conscience altérée. Dans le cadre d’une équipe pluridisciplinaire, il permet d’affiner le diagnostic de l’état de conscience et d’adapter la prise en charge au plus près des besoins du patient.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire