Spécialités

Spécialités

360
Diméthylfumarate (DMF) versus tériflunomide (TRF) Diméthylfumarate (DMF) versus fingolimod (FTY) Natalizumab (NTZ) versus fingolimod (FTY) Espacement des perfusions de natalizumab

852
« Time is Brain ! ». Cette phrase largement connue et encore répétée par tous les neurologues vasculaires pourra être empruntée par tous les...

264
Le suivi au long cours des traitements dans la SEP est aussi important que les études pivots. Ces données de suivi peuvent être issues...

297
Les conséquences de l’instauration précoce d’un traitement de fond sur le handicap à long terme dans la SEP-RR sont confirmées par les données...

280
Depuis maintenant 2 ans, un grand nombre de communications portant sur l’intérêt des neurofilaments comme biomarqueurs dans la SEP attire l’attention. Si les premiers...

335
Depuis plus de 20 ans, la position centrale qu’occupe l’IRM dans la SEP tant au niveau du diagnostic que du monitoring des patients (efficacité...

222
Les formes tardives après 50 ans : véritables formes tardives ? Hépatite E et SEP Le signe de la veine centrale peut-il aider...

260
La 4e édition de l’Académie européenne de neurologie qui s’est tenue en juin à Lisbonne a été un succès avec une société qui a...

374
La toxicité est le dénominateur de l’index thérapeutique. Mal identifiées, les complications neurologiques en sont un des éléments constitutifs et compromettent la qualité de...

433
Cette année encore à l’AAN, peu de communications concernant la pathologie du mouvement, et encore moins de données nouvelles concernant les essais thérapeutiques. Quelques...

501
Comme à l’accoutumée, l’AAN a fait l’objet de nombreuses communications dans le domaine de la thérapeutique. Il n’y a pas eu de réelle nouveauté...

410
Une session complète du congrès était dédiée aux formes frontières de sclérose en plaques. Alors qu’auparavant le paysage était très largement dominé par la...

357
Toute prise de gadolinium n’est pas synonyme de sclérose en plaques (SEP). Plusieurs posters ont abordé les diagnostics différentiels de la sclérose en plaques.

683
Les troubles ophtalmologiques paroxystiques peuvent avoir différentes origines : physiologique, notamment quand ils sont exagérés, mouvements anormaux paroxystiques, épilepsies, ou encore origine psychogène. Du...

437
M. C., 42 ans, agent immobilier, a comme seul antécédent une hypothyroïdie sur thyroïdite de Hashimoto traitée par L-thyroxine. Il se présente en consultation...

283
Pour une personne cérébrolésée, pouvoir réparer juridiquement signifie devoir évaluer préalablement. Cependant, il se trouve que la cérébrolésion a pour particularité de générer un...