Pour pouvoir poser le diagnostic d’hypertension intracrânienne idiopathique, le fond d’œil doit-il retrouver un œdème papillaire ?

La présence d’un œdème papillaire est une aide au diagnostic d’hypertension intracrânienne idiopathique et permet d’assurer la surveillance ultérieure de l’HII, car les troubles visuels conditionnent le pronostic de la maladie.

La lecture de cet article est réservée aux professionnels connectés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Article épuisé !

Non disponible à la vente.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles