Mouvements anormaux aux urgences

Par Ana Marques

Les mouvements anormaux sont une cause non rare d’admission aux urgences, et peuvent se présenter de différentes manières, mais le plus fréquemment par des mouvements hyperkinétiques (Fig. 1). Une étude menée sur 96 patients admis aux urgences pour des mouvements anormaux a ainsi révélé que le tremblement était le motif le plus fréquent d’admission (20 %), suivi par les myoclonies (18 %) [1]. Les étiologies les plus fréquemment retrouvées sont (Fig. 2) :
- les mouvements anormaux iatrogènes (29 %),
- fonctionnels (20 %),
- d’origine neurodégénérative (16 %),
- liés à une lésion cérébrale (12 %)
- et métaboliques (8 %).

Figure 1 – Principaux mouvements anormaux retrouvés aux urgences.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles