Comment évaluer le contenu d’une publication : la déclaration CONSORT

Retrouvez les autres articles Méthodologies des essais cliniques dans les numéros 183 et 185 de Neurologies (série d’articles initialement publiés dans la gazette de l’AFAR et mise à jour en décembre 2015).

 

Les publications d’études cliniques permettent la diffusion de nouvelles connaissances médicales. Qu’elles évoquent un nouveau traitement, un nouveau mode d’administration, une nouvelle posologie ou de nouvelles données de tolérance, elles participent à l’amélioration des pratiques de diagnostics et de soins. Mais ceci n’est possible que si l’information qu’elles véhiculent est fiable et complète. C’est pour cela que dans les années 1990, un groupe international de méthodologistes, statisticiens, épidémiologistes et rédacteurs de revues biomédicales a publié la déclaration CONSORT (CONsolidated Standards Of Reporting Trials) [1]. Cette méthode a fait l’objet d’une révision en 2001 et en 2010 [2]. Elle s’adresse tout autant aux rédacteurs des publications qu’aux lecteurs, et ceci quelle que soit la renommée de la revue médicale. Rappelons qu’être publié dans un journal prestigieux n’est pas en soi un gage absolu de qualité. Il est important, pour apprécier la qualité et l’utilité d’une publication, de connaître cette méthode et de l’utiliser régulièrement.

Quel est le contenu de CONSORT ?

La méthode CONSORT définit une check-list de 25 points, dont certains divisés en sous-items, dont la présence dans une publication est à vérifier, et un diagramme. Initialement, elle a été développée pour les essais cliniques randomisés à deux bras en parallèle, mais elle peut s’appliquer à tous les plans expérimentaux (study designs). La check-list reprend les éléments de méthodologie que la publication doit citer et détailler. Cette liste permet de s’assurer que la méthodologie de l’étude correspond aux standards internationaux et à partir de là, permet de conclure à la réalité et à la fiabilité des résultats obtenus positifs ou négatifs pour le promoteur de l’essai, attendus ou inattendus.
Ces éléments sont répartis en six grandes parties.
• Une partie Titre et Résumé : elle permet d’identifier clairement l’étude et ses auteurs et de pouvoir la rechercher rapidement dans les bases de données internationales. Elle permet aussi de connaître la méthode d’allocation (par exemple, randomisation) des interventions (par exemple, médicaments). Le résumé doit être structuré pour permettre aux lecteurs d’appréhender rapidement le thème de l’essai, les méthodes utilisées, les résultats obtenus ainsi que leur pertinence clinique.
• Une partie Introduction : elle présente l’état d’avancement des connaissances médicales et scientifiques sur un sujet donné et indique les raisons pour lesquelles un essai clinique est nécessaire en indiquant l’objet de celui-ci. L’essai doit répondre à une question qui n’a pas encore de réponse (ce n’est pas toujours le cas) et la réponse doit être utile en termes de bénéfice clinique pour les cliniciens et les patients. D’ailleurs, la déclaration d’Helsinki mentionne que les recherches biomédicales doivent se baser sur les dernières connaissances acquises, le contraire étant considéré comme non éthique.
• Une partie Méthodes qui décrit et justifie les méthodes utilisées : critères d’éligibilité des patients, type d’intervention (par exemple, comparaison de deux médicaments), objectifs et critères d’évaluation en mentionnant obligatoirement le critère principal, calcul du nombre de sujets à partir d’une hypothèse sur le critère principal, méthodes de randomisation et allocation des traitements aux patients, méthodes de maintien de l’insu et méthodes statistiques.
Cette partie permet de s’assurer de la fiabilité future des résultats. Si les informations citées dans cette partie sont absentes ou décrites de manière non adéquate, le lecteur sera en droit de remettre en cause la qualité de l’article et la poursuite de sa lecture peut devenir inutile, tant les résultats seront douteux.
• Une partie Résultats : cette partie doit présenter un diagramme qui indique le nombre de sujets présents à chaque étape de l’étude (voir ci-dessous). Les déviations au protocole seront décrites, en détaillant les raisons.
Les dates de recrutement et de suivi permettent de situer le contexte de l’étude. Il est nécessaire d’indiquer également si l’essai a été arrêté prématurément suite à une analyse intermédiaire pour expliquer la différence entre le nombre de patients réellement inclus par rapport au nombre calculé.
Les résultats mentionneront les caractéristiques démographiques et médicales pour chaque groupe de traitement, ceci pour s’assurer que les patients inclus correspondent bien aux critères d’éligibilité et pour vérifier que les groupes comparés sont similaires ; dans le cas contraire, un biais de sélection pourrait survenir et limiter la portée des résultats.
Le nombre de patients inclus dans chaque analyse et pour chaque groupe sera indiqué. Il sera précisé si l’analyse est réalisée en intention de traiter, c’est-à-dire qu’elle prend en compte tous les patients randomisés. Les analyses per protocol, c’est-à-dire celles qui ne prennent en compte que les patients n’ayant pas de déviations majeures au protocole, seront identifiées comme telles. Pour chaque critère, les résultats par groupe seront présentés en indiquant la taille de l’effet et sa précision. Ces résultats peuvent être des moyennes ou des pourcentages. La différence entre les groupes représente la taille de l’effet propre au traitement étudié. Les intervalles de confiance, mesurant l’incertitude des résultats, seront présentés, le résultat brut seul n’ayant aucune valeur. L’incertitude doit être celle de la taille de l’effet et non celle des résultats de chaque groupe.  Les problèmes d’analyses multiples seront évoqués ainsi que les méthodes pour y faire face. Le fait de ne pas tenir compte de la multiplicité expose à un risque de résultats faux positifs. Enfin, les effets secondaires importants seront présentés. Les fréquences de ceux-ci, par groupe, seront indiquées en détaillant ceux qui ont provoqué un arrêt prématuré de l’étude. Le nombre d’événements et le nombre de patients ayant eu au moins un événement secondaire seront également mentionnés.
• Une partie Discussion : elle comprend une interprétation des résultats à la lumière des hypothèses de l’étude. Les principaux résultats seront rappelés en indiquant le mécanisme d’action possible ; une comparaison avec la littérature existante sera faite. Les limites de l’étude seront exposées (par exemple présence de biais) ainsi que les implications cliniques pratiques ou les opportunités d’autres études à mener pour confirmer certains points.
La généralisation des résultats obtenus sera évoquée. Les résultats sont-ils applicables à d’autres circonstances : autres types de patients en considérant l’âge, le sexe, la sévérité de la maladie ou les comorbidités ?
Enfin, l’interprétation des résultats sera placée dans le contexte des preuves déjà disponibles. La prise en compte des résultats des autres études est importante. Cette mise en perspective des résultats obtenus doit tenir compte de toutes les autres études comparables, d’une manière aussi exhaustive que possible, et pas seulement des études qui ont des résultats allant dans le même sens.
• Une partie Autres informations : elle comprend les informations relatives à l’enregistrement de l’essai dans un registre public, l’endroit où l’on peut trouver le protocole de l’essai, et les sources de financement ou de support de l’essai avec les différents rôles de ses sources.
L’intégralité de la check-list en français est disponible en libre accès à l’adresse suivante :
www.consort-statement.org/downloads/translations.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles