Les agonistes dopaminergiques : une arme à double tranchant

Résumé
Les agonistes dopaminergiques constituent, en association avec la lévodopa, la pierre angulaire du traitement des symptômes moteurs de la maladie de Parkinson. Cependant, l’expérience des 20 dernières années a montré que cette classe médicamenteuse est à prescrire avec précaution, en raison de ses potentiels effets secondaires psychiatriques graves. Si le trouble du contrôle des impulsions est bien connu des neurologues, le syndrome de sevrage des agonistes dopaminergiques, plus récemment décrit dans la littérature, est également une complication à redouter. Paradoxalement, ces deux complications sont rarement observées dans la population psychiatrique non parkinsonienne. Les données récentes de la littérature semblent en faveur du pramipexole dans le traitement de la dépression bipolaire.

Abstract: Dopaminergic agonists: a double-edged sword
Dopaminergic agonists, in combination with levodopa, are the cornerstone of treatment of the motor symptoms of Parkinson’s disease. However, the experience of the last twenty years has shown that this class of drugs should be prescribed with caution due to potential serious psychiatric side effects. While the impulse control disorder is well known to neurologists, the dopaminergic agonist withdrawal syndrome, more recently described in the literature, is also a complication to be feared. Paradoxically, these two complications are rarely observed in the psychiatric population that do not present Parkinson’s disease. Recent data in the literature seem to favour pramipexole in the treatment of bipolar depression.

Organisation du système dopaminergique cérébral

Le système dopaminergique désigne l’ensemble des circuits neuronaux médiés par la dopamine. On parle de « synapse dopaminergique » pour désigner la jonction entre deux neurones dont le neu rotransmetteur est la dopamine. En revanche, le terme « neurone do paminergique » devrait être évité, car potentiellement à l’origine de contresens, celui-ci étant le plus souvent utilisé dans la littérature pour désigner le neurone produisant la dopamine, mais également parfois pour désigner celui qui porte les récepteurs post-synaptiques à la dopamine.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles