Lyme : démêler le vrai du faux – À propos d’un cas de myélite

Présentation du cas

M. D., 53 ans, se présente en consultation pour des paresthésies distales des quatre membres, symétriques, dans un contexte d’asthénie sans perte de poids. Il est électronicien, n’a pas d’antécédent personnel ou familial et n’a pas voyagé récemment. L’examen clinique ne retrouve pas d’aréflexie ostéotendineuse, d’hypoesthésie ou de déficit moteur. Un électromyogramme est effectué : aucune anomalie n’est retrouvée. Il revient 6 mois plus tard avec des difficultés à la marche et des troubles vésico-sphinctériens. À l’examen clinique, il présente une marche à la fois ataxique et spastique avec un périmètre de marche limité à 400 m. On retrouve les paresthésies, mais associées à des dysesthésies sans déficit sensitif objectif. En revanche, il existe un syndrome tétrapyramidal, un tremblement d’attitude et d’action ainsi qu’une ataxie au membre supérieur gauche. L’IRM cérébrale ainsi qu’une biologie standard ne retrouvent pas d’anomalie.

Quel examen effectuez-vous ?

Une IRM médullaire devant une ataxie et un tremblement qui pourraient être d’origine proprioceptive, un syndrome tétrapyramidal et des troubles vésico-sphinctériens.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles