Troubles du contrôle des impulsions dans la maladie de Parkinson

Résumé
Les troubles du contrôle des impulsions (TCI) sont des complications comportementales fréquentes dans la maladie de Parkinson idiopathique (MPI), mais restent souvent sous-estimés. Pourtant, ils peuvent conduire à des conséquences majeures pour le patient, parfois financières ou judiciaires, et à une altération de la qualité de vie du patient et de l’aidant. Le facteur de risque principal de survenue de TCI dans la maladie de Parkinson est la présence d’un traitement par agonistes dopaminergiques, mais des facteurs de risque non pharmacologiques ont également été identifiés. Il s’agit de facteurs démographiques, cliniques, de personnalité, cognitifs et également génétiques. Il est important d’identifier précocement ces sujets plus à risque de développer des TCI sous agonistes afin d’adapter la stratégie thérapeutique, et de les surveiller de façon rapprochée grâce à des outils développés pour le dépistage et l’évaluation de ces troubles psycho-comportementaux.

Abstract
Impulse control disorders in Parkinson’s disease
Impulse control disorders (ICD) are frequent psycho-behavioral complications in Parkinson’s disease, but remained underdiagnosed. Yet these psycho-behavioral disorders may have devastating consequences on the patients and caregivers.
The main risk factor for ICDs in PD are dopamine agonists, but clinical studies have also identified non pharmacological risk factors for ICD. These risk factors include clinical, demographical, cognitive, personality and genetic risk factors. The early identification of these subjects with higher risk for PD is critical in order to adapt the treatment strategy, and to closely monitor the occurrence of these complications. Specific evaluation tools have now been designed to better evaluate the severity and impact of ICD in PD.

Introduction
Les troubles du contrôle des impulsions (TCI) sont des complications comportementales fréquentes dans la maladie de Parkinson idiopathique (MPI). Outre les quatre TCI classiques – jeux et achats pathologiques, troubles du comportement alimentaire et hypersexualité –, la phénoménologie de ces troubles est souvent élargie aux troubles du comportement hyperdopaminergiques, incluant l’addiction à la lévodopa, le punding, le hobbyisme, voire l’hypercréativité.Leur prévalence et les facteurs de risque associés à leur survenue ont été largement étudiés ces 10 dernières années. L’association avec le traitement dopaminergique, en particulier les agonistes dopaminergiques, est l’une de leurs caractéristiques. La publication récente des résultats d’une cohorte française de patients parkinsoniens (DIG-PD), montrant qu’après 5 ans de suivi près de la moitié des patients parkinsoniens traités sont susceptibles de développer ces troubles [1], est l’occasion de refaire le point sur ces effets indésirables pouvant avoir des conséquences importantes pour le patient et son entourage.

1. Description et définition des troubles du contrôle des impulsions

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles