AAN 2019 : de nombreuses avancées thérapeutiques dans la migraine

La migraine est l’une des causes principales d’invalidité. Selon les estimations, elle affecte plus de 1,3 milliard d’individus dans le monde [1].

Les symptômes associés à la migraine peuvent détériorer considérablement la qualité de vie d’une personne. Dans l’Union européenne, il est estimé que la migraine coûte 27 milliards d’euros par an.

Lors du congrès 2019 de l’American Academy of Neurology, le professeur Morris Levin (San Francisco) a fait une mise au point sur le diagnostic de la migraine chronique (MC) [2]. Même si la troisième édition de la classification internationale des céphalées (ICHD-3) [3] a donné des critères de diagnostic détaillés pour une classification hiérarchique des céphalées et des migraines, l’hétérogénéité de ces pathologies, y compris leurs présentations cliniques variables, représente encore des difficultés de diagnostic. En outre, un même patient, à différents moments, peut souffrir de différents types de céphalée.

La MC est définie comme survenant au moins 15 jours par mois et le patient doit avoir au moins 8 jours de migraine pendant plus de 3 mois. L’ICHD-3 recommande que chaque type et sous-type de céphalée doivent être diagnostiqués et codés séparément.

Éducation thérapeutique

De nombreux neurologues estiment que les soins aux patients migraineux prennent trop de temps et que la migraine est mal comprise par les patients. Un outil d’évaluation des connaissances des patients sur la migraine pourrait faciliter l’éducation et l’évaluation des migraines afin de raccourcir les premières consultations.
Le MigKAT-12 [4] est un questionnaire pratique, validé et rapide (< 10 minutes) qui se montre utile pour mesurer l’efficacité d’une intervention éducative des patients. Sur les 117 sujets de l’étude, deux groupes ont été observés : avec ou sans intervention éducative sur la migraine. À l’issue du questionnaire, les patients issus du groupe ayant assisté à une formation concernant cette pathologie, ont eu de meilleurs scores que l’autre groupe (7,37, p < 0,0001).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles