Céphalées par abus médicamenteux : une problématique sujette à discussion

Résumé

L’abus d’antalgiques constitue un problème fréquent chez les patients souffrant d’un syndrome céphalalgique primaire et joue souvent un rôle dans la chronicisation des maux de tête. Dans les critères de l’International Classification of Headache Disorders, les céphalées par abus médicamenteux sont définies comme des maux de tête qui surviennent au moins 15 jours par mois chez un patient souffrant d’une forme préexistante de céphalées et qui se développent pendant des périodes d’abus réguliers d’antalgiques. Si l’on en sait de plus en plus sur la physiopathologie et d’autres aspects de la maladie, cette problématique reste sujette à discussion, plus précisément en ce qui concerne les critères diagnostiques, la terminologie, les mécanismes à l’origine du phénomène et son traitement [1].

Abstract: Drug abuse headache: A problematic debatable

The abuse of analgesics is a common problem in patients with primary headache syndrome and often plays a role in the chronicization of headaches. In the criteria of the International Classification of Headache Disorders, drug abuse headaches are defined as headaches that occur at least 15 days per month in a patient with a pre-existing form of headache and that develop for regular periods abuse of analgesics. If we know more and more about the pathophysiology and other aspects of the disease, this problem remains open to discussion, more precisely with regard to diagnostic criteria, terminology, the mechanisms behind the phenomenon and its treatment [1].

Introduction

Les syndromes céphalalgiques primaires, notamment la migraine et les céphalées de tension, comptent parmi les maladies les plus prévalentes [2]. Les douleurs invalidantes qu’ils provoquent justifient la prise régulière, mais correcte, d’antalgiques. L’abus d’antalgiques constitue un problème fréquent au sein de cette population de patients. Il y a déjà plus de 50 ans, des chercheurs décrivaient pour la première fois la survenue de maux de tête chroniques au cours d’une période de prise régulière d’antalgiques, une découverte qui a conduit à la définition de l’entité “céphalées par abus médicamenteux” (CAM).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles