L'expertise scientifique

Dysarthrie dans la maladie de Parkinson : quelle est la sévérité de la dysarthrie au moment de la première évaluation en orthophonie pour prise en soin ?

La dysarthrie hypokinétique est un symptôme fréquent de la maladie de Parkinson (MP).
Elle est invalidante et affecte significativement la communication des patients et leur qualité de vie. La prise en charge orthophonique est d’autant plus efficace que les patients sont vus au stade précoce.

Résumé
La dysarthrie hypokinétique est fréquemment présente dans la symptomatologie des patients présentant une maladie de Parkinson dès la phase initiale. La littérature scientifique recommande la nécessité d’une prise en soin précoce de la dysarthrie afin qu’elle soit efficace. Les orthophonistes rapportent souvent que les patients leur sont adressés trop tard lorsque la dysarthrie est déjà importante, mais il n’existait à notre connaissance aucune donnée l’objectivant.
L’objectif de notre recherche était de documenter la sévérité de la dysarthrie au moment où les patients sont adressés en orthophonie pour une prise en soin.
Une analyse rétrospective de dossiers de patients ayant bénéficié d’un suivi neurologique et orthophonique régulier a permis de montrer que les stades d’adressage étaient hétérogènes et que, bien souvent, les patients présentent une dysarthrie modérée à sévère. Ce travail a permis de révéler que les patients sont régulièrement adressés trop tardivement en orthophonie, alors que les recommandations préconisent une prise en charge précoce de la dysarthrie.

Abstract – Dysarthria in Parkinson’s disease: How severe is the dysarthria at the time of the first speech therapy assessment for care?
Parkinson’s patients often show symptoms of hypokinetic dysarthria. Scientific literature establishes the need for early care of dysarthria for it to be effective. However, the real stage of addressing Parkinson’s patients in speech-language therapy is not known. The aim of this dissertation is to objectify the stage of addressing and the severity of patients’ dysarthria. A retrospective analysis was conducted: speech assessments by speech-language pathologists and neurologists were collected and processed. The results demonstrate that the patients were referred to speech-language therapy at heterogeneous stages. Often patients presented moderate to severe dysarthria. This dissertation revealed a late referral to speech-language therapy for parkinsonian patients with hypokinetic dysarthria.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles