L'expertise scientifique

rencneuro

Le syndrome des jambes sans repos : de la physiopathologie au traitement

Résumé
Le syndrome des jambes sans repos est une maladie neurologique fréquente, mais encore sous-diagnostiquée, avec des conséquences pourtant majeures sur le sommeil (insomnie sévère) et la qualité de vie. Ce trouble sensori-moteur est lié à une dérégulation de la dopamine, avec une carence en fer au niveau central, chez des sujets prédisposés génétiquement. Le diagnostic est clinique : les patients décrivent une envie de bouger associée à des sensations désagréables (impatiences), soulagées par le mouvement, aggravées par l’immobilité, et survenant le soir et la nuit. Le bilan doit inclure un dosage de la ferritine plasmatique. L’examen neurologique et l’électroneuromyogramme (s’il est réalisé) sont normaux. L’enregistrement de sommeil n’est pas indispensable, mais peut permettre de dépister des mouvements périodiques des membres, associés dans 80 % des cas. Une supplémentation en fer est recommandée, pour atteindre une ferritinémie plasmatique > 75 µg/l. Un traitement médicamenteux ponctuel est possible pour les formes peu sévères avec des symptômes intermittents, la prise en charge quotidienne est réservée aux formes sévères. Elle repose sur l’administration de faibles doses d’agonistes dopaminergiques (AD), d’alpha-2-delta ligands, et d’opioïdes, ces traitements pouvant être pris seuls ou en association. De trop fortes doses d’AD peuvent induire une aggravation paradoxale des symptômes : il s’agit du syndrome d’augmentation, dont la prise en charge est ensuite difficile, et qu’il faut donc absolument prévenir en recherchant la dose minimale efficace.

Abstract: Restless legs syndrome: from physiopathology to treatment
Restless legs syndrome (RLS) is a frequent neurological disease, but still under-diagnosed, and yet with major consequences on sleep (severe insomnia) and quality of life. This sensorimotor disorder is due to a dysfunction in the dopaminergic system and a brain iron deficiency, in individuals genetically predisposed. Diagnosis is based medical interview: patients have an urge to move the legs that appears during rest or is exacerbated by rest, that occurs in the evening or night and that disappears during movement or is improved by movement. Serum levels of ferritin must be systematically assessed. Neurological examination and électroneuromyogramme (if performed) are normal. A polysomnography is not mandatory, but is useful to record periodic leg movements, in 80% of cases. Oral iron supplementation is recommended to reach ferritin levels >75µg/l. A medication on demand is possible for moderate forms of RLS, with intermittent symptoms, while a daily treatment is necessary for severe forms. Treatment guidelines recommend initiation of therapy with low doses of dopamine agonists (DA), alpha-2 delta-ligands, and opioids, alone or in combination. High doses of DA can result in a serious worsening of symptoms known as augmentation syndrome, a condition hard to manage, which must be prevented by the search of the minimal effective dose.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles