Neurologie ou psychiatrie ? Et si c’était une pathologie neurologique curable…

Présentation du cas
Une patiente de 26 ans, aide-soignante de profession, se présente aux urgences pour un malaise avec perte de connaissance. Elle présente comme seul antécédent une anorexie mentale à l’adolescence, sans éléments psychotiques associés. On dénombre par ailleurs deux cas de sclérose en plaques chez des tantes du côté maternel. En reprenant l’interrogatoire, on note que le malaise est associé à des prodromes : sentiment de déréalisation et de constriction épigastrique.

Quel est le diagnostic à évoquer devant cette sémiologie ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Crise épileptique temporale partielle complexe

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Le bilan effectué comporte une IRM cérébrale (Fig. 1) et un électroencéphalogramme (EEG) qui ne mettent pas en évidence d’anomalies. La patiente retourne à son domicile après instauration d’un traitement par Keppra® 500 mg matin et soir.
Deux ans plus tard, la patiente consulte à nouveau pour des épisodes d’agitation alternant avec des phases de perplexité. On observe une certaine désinhibition, des stéréotypies avec des mouvements de pédalage dans son lit. On n’observe pas d’hallucinations, notamment acoustico-verbales, mais la patiente est transférée en psychiatrie devant l’hypothèse d’un premier épisode délirant.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de Neurologies et NeuroTV en illimité
  • Les 10 numéros papier
  • L'inscription gratuite aux Rencontres de Neurologies
  • Les newsletters mensuelles
  • 80 numéros d'archives numériques

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Neurologies.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités de Neurologies et NeuroTV, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles